Les derniers loudes

Salah Ben Amor est une des dernières personnes en Tunisie à connaître les règles de construction d’un loude.

Salah Ben Amor

Il a supervisé la construction du Haj Amer, la première réplique du loude du Président Bourguiba en 1994, elle se trouve actuellement abandonnée sur les rives de l’étang du Barcarès dans le Midi de la France.

Loud Haj Amer – Construit en 1994

Salah a également participé à la réalisation d’un 2ème loude, « Feliho » ou le gagneur. Il a donné lieu à la production d’un film réalisé par Essedik Jeddi et Arbi Ben Ali en 2006, avec le soutien du Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine. Ce bateau est actuellement à l’agonie à la Marsa des 20 à Kerkennah.

Le loud du film – Construit en 2006

Un 3ème loude construit pour l’INP (Ministère de la Culture) se trouve abandonné du côté du Grand Hôtel à Kerkennah. Les travaux auraient été réalisés en 2008 par Fathi AROUSS maitre charpentier du chantier naval d’El Attaya sous la supervision d’Abderrahmane AYOUB. Avec l’Association Tunisienne de Sauvegarde du Patrimoine Maritime (ATSPM) Monsieur BARKAOUI voudrait le restaurer et l’exposer dans un musée à Sfax.

Le loude de l’INP – Construit en 2008
El Loud El Karkani – SF 11024 – 2009 – Bateau traditionnel à voile propriété du Ministère de la Culture, construit au chantier naval de Fathi AROUSS (El Attaya) sous la supervision du Professeur Abderrahman AYOUB.

Le Numéro de la plaque commémorative ne correspond pas à celui inscrit sur la coque du bateau ? Le chiffre 7 en Tunisie, est lié à la date du 7 novembre 1987, anniversaire du coup d’état qui conduit Ben Ali au pouvoir. Ce chiffre pour lui magique deviendra l’emblème de son règne. Il envahira l’espace public, pour des noms de rues, d’avenues de boulevards, de stades, d’épiceries, de pharmacies, de cafés et … de bateaux !

D’après des informations trouvées sur le site de l’Association « Kerkena », Monsieur Feker CHAÂBANE situe un 4ème loude abondonné sur les côtes de Sidi Mansour.

Photo du Site de l’association « Kerkena »

Le 5ème loude était celui du Président Bourguiba conservé à Ennajet qui a été brûlé en 2014.

Photo Leila Ayoub – Site : Tunis Art Galerie