Carnet de bord

Le 16 mars

Mise à l’eau officielle du Loud

Le 21 mars

Remorquage du Loud du chantier de la Plagette au port de Sète avec le bateau d’Antoine.

Le 1er avril

Le Loud amarré au quai de la criée pour Escale à Sète

Le 10 avril 2024

je suis allé cet après midi au Loud par un gros mistral
le bateau est complètement de travers !
et il touchait de temps en temps le quai !
j’ai mis 2 tours de plus au bitton arrière bâbord pour reculer le bateau
mais il est toujours de travers.
Il va falloir revoir l’amarrage et peut être s’accrocher à la Catalane qui est à côté ?

Il n’y avait pas d’eau, environ 3 petits verres !

J’ai mis des renforts en inox au grand panneau à l’arrière et j’ai recollé le bois du cadre qui avait été cassé
Il faut faire attention quand on ouvre ces panneaux, il faut d’abord lever de 5 cm maximum le côté où il y a le cadenas et pousser vers l’avant du bateau. Si on lève trop haut on casse le bois du cadre !

Pour le petit panneau ce n’est pas encore réglé

J’ai mis aussi un peu d’huile de lin + térébenthine sur une moitié des membrures de la zone ouverte

J’ai recentré le mât qui était incliné sur bâbord, le hauban volant était trop tendu, en principe il doit être tendu que si on navigue à la voile !
J’ai mis dans le Loud une caisse en plastique avec un marteau et des coins en bois à côté des batteries.
Jai mis la grand voile sur son croisillon.

Joël

11 avril

Il faut aussi laisser un flacon d’huile de lin + térébenthine pour les membrures et la vergue qui commence à se dessécher avec le mistral…

Jacques

12 avril

Oui c’est bien d’avoir un carnet de bord, ça peut aider à résoudre certains problèmes.
Quant il y a beaucoup de mistral, il vaut mieux amarrer le corp mort sur le bitton tribord arrière, et inversement quant c’est le marin.

Antoine

16 avril

Je suis allé aujourd’hui sur Le Loud. Il était assez en travers avec le vent violent. J’ai bossé l’amarre à bâbord avec l’aide de mon beau-fils, pour la raidir et redresser un peu le bateau. Trop de vent pour faire passer la pendille à tribord, ce qu’il faudra faire désormais avant chaque annonce de tramontane.
Quasiment pas d’eau dans les fonds.

Jacques

Le 21 avril

Pas une goutte d’eau dans le bateau, quelques cristaux de sel !
J’ai amarré la pendille sur tribord avec un noeud de cabestan et j’ai laissé la bosse. Les 2 catalanes qui sont à côté sont également amarrées sur tribord !
J’ai mis de l’huile de lin + térébenthine sur l’autre moitié des membrures de la partie ouverte.
Pour traiter l’antenne et la vergue il faudrait démonter les voiles et trouver des sacs pour les ranger.

Joël

29 avril

Je suis passé au bateau il y avait environ 15 cm d’eau, j’ai fait marcher les 2 pompes, elles ont bien fonctionné mais il faut les arrêter rapidement par manque d’eau à leur niveau. J’ai également utilisé la pompe à main qui fonctionne bien mais qui n’est pas pratique, il faudrait la fixer sur le bateau. L’amarrage du bateau était correct.

Michel

Le 1er mai

Le mercredi 1er mai Antoine et moi sommes allés vider Le Loud très plein après 3 jours consécutifs de pluie. Le croisillon est tombe poussé par le vent et le bout de la voile trainait dans l’eau. Les pompes ont bien fonctionné mais situées en arrière du point bas elles ne vident pas complètement la cale et on est obligé d’assécher avec la pompe à main…

Jacques

Le 4 mai 2024

Les fonds sont pratiquement secs, 3 verres d’eau !
Le croisillon était posé sur les bancs ! je l’ai remis en place pour soutenir la vergue de grand voile.
Le petit capot arrière n’était pas fermé, il était posé sur les ergots !
J’ai enlevé le pavillon d’Escale à Sète qui n’est plus d’actualité.
Il me semble que pour la pompe à main il manque un tuyau et il va falloir trouver un emplacement pour la fixer sur le bateau si on veut s’en servir de façon efficace.
J’ai relevé le « status » des batteries : Volt V-Bus = 56.96

Joël

Samedi 11 mai 2024

Première sortie du Loud, un succès !

Essai des voiles, navigation par vent SE 10 nds !
Tiré des bords devant le brise lames, avec virements réussis !
Bon comportement du bateau, vitesse, évolution…
Des petits réglages à voir
Assistance motorisée de Jean Wolf et d’Antoine
Présent à bord : Jacques, Michel, Claude
A bientôt de discuter de vives voix.

Yvon

Jeudi 16 mai 2024

Sortie du LOUD sur l’étang de Thau.
Equipage Antoine Claude Jacques, bateau accompagnateur, Grâce de Dieu.
Vent très faible le matin forcissant dans la journée à force 3, rafales à 4 sous les grains.
Dans le cadre d’Odyssée Singulière nous avons embarqué successivement 3 groupes de 6 élèves de terminale du Lycée de la Mer. Les jeunes ont participé aux multiples manoeuvres et apprécié la navigation traditionnelle.
Le bateau a confirmé ses capacités de vitesse même par force 1 et sa bonne remontée au vent.

Jacques

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *